référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2007-11/msg00018.html
     Chronologie       
     Conversation       

Spectacle militant - Editions l'entretemps Olivier Neveux



Une histoire du spectacle militant (1966-1981)
Direction : Christian Biet et Olivier Neveux
Parution novembre 2007, Prix : 30 euros, ISBN : 978-2-912877-63-5

Contributions : François Albera, Claude Alranq, André Benedetto, Julian Boal, Arielle Chenot, Geneviève Clancy, Anne Cuisset, Bernard Faivre, Julie de Faramond, David Faroult, Hélène Fleckinger, Jean Kergrist, Jean-Marc Lachaud, Sébastien Layerle, Gérard Leblanc, Olivier Maillart, Isabelle Marinone, Frédérique Matonti, Christian Nouaux, Hélène Raymond, Philippe Tancelin, Laurent Véray, Emmanuel Wallon

Entretiens : Alain Badiou, Philippe Ivernel, Carole Roussopoulos, Lionel Soukaz, François Tusques

Scénario : Armand Gatti

 



De 1966 à la fin des années soixante-dix, de nombreuses expériences théâtrales et cinématographiques, inscrites au cœur des mouvements sociaux et politiques, ont revendiqué un clair dessein militant. Aux côtés ou au service, entre autres, du monde ouvrier, des immigrés, des prisonniers, des luttes d’émancipation, solidaires des combats de libération nationale, ces formes ont épousé les modes de contestation propres à cette époque, les idéologies et les espérances qui animaient les mouvements révolutionnaires. Il s’agissait alors de participer directement aux luttes, d’en être le reflet ou l’un des instruments, conformément en cela aux multiples manifestations artistiques militantes du XXe siècle.
Qu’elles soient l’œuvre de praticiens reconnus ou de collectifs stricto sensu militants, ces formes soumettant leur origine et leur finalité à une autre inspiration que celle de l’Esthétique ont souvent été (parfois à juste titre) contestées, caricaturées, rejetées en raison du simplisme et de l’amateurisme supposés de leurs expressions. Mais les réduire ainsi contribue à occulter, d’une part, tout un pan de l’histoire théâtrale et cinématographique et d’autre part la singulière expérience sensible, politique et artistique qu’induisent de telles manifestations. C’est, en outre, ignorer, les gageures formelles et les réponses apportées, dans l’urgence des luttes, à des questions parfois inédites.
Le présent ouvrage, publié à la suite du colloque Théâtre et cinéma militants (mai 2003), se propose de revenir sur cette histoire et ces esthétiques, cherche à appréhender et faire comprendre la richesse mais aussi les échecs de ces tentatives d’inscrire le théâtre et le cinéma dans les « bataille[s] du siècle » (A. Gatti).
 

Disponible en librairie, ou directement auprès de l’éditeur en envoyant votre commande par courrier, accompagnée de votre règlement, ou bien sur www.editions-entretemps.com <http://www.editions-entretemps.com/

 

éditions l’Entretemps – Domaine de Lafeuillade, 264 rue du Capitaine Pierre Pontal, 34000 Montpellier, France – distribution@entretemps.com

Ouvrage paru aux éditions l’Entretemps, avec le soutien de l’UPX Nanterre


sp.militant.pdf



TABLE DES MATIÈRES

Christian BIET, Olivier NEVEUX, D’un art ignoble. Préface

HISTOIRES

Entretien avec Philippe IVERNEL, « Mobiliser le passé à partir de l’inquiétude contemporaine » (Olivier Neveux) 

Isabelle MARINONE « Y en a pas un sur cent mais pourtant ils existent ». Les films militants anarchistes français : Un cinéma invisible mais effectif 

Emmanuel WALLON, « Tout est politique, camarade, même l’esthétique ! ». L’extrême-gauche et l’art en France dans les années soixante-dix (quelques équivoques d’époque) 

 Anne CUISSET, Quel théâtre militant aux Etats-Unis ? 

 Jean-Marc LACHAUD, Théâtre et rue en France des années soixante-dix à aujourd’hui 

Julie de FARAMOND, En marge : le théâtre militant dans la revue Travail théâtral 

Frédérique MATONTI, Le PCF face au théâtre et au cinéma militants

EVENEMENTS

Laurent VERAY, Loin du Vietnam (1967) : une conception créatrice et collective du cinéma politique 

Sébastien LAYERLE, A l’épreuve de l’événement. Cinéma et pratiques militantes en Mai 68

Bernard FAIVRE, Une belle aventure. La Jeune lune tient la vieille lune toute une nuit dans ses bras (Théâtre de l’Aquarium)

Geneviève CLANCY, Philippe TANCELIN, Re-visite du Théâtre militant pour une conscience « émeutière » Entretien avec Alain BADIOU, « Du côté d’une didactique lisible » (Olivier Neveux)

PRATIQUES

André BENEDETTO, - Moi engagé ? – Mais oui ! – Ah bon… François ALBERA, Le cinéma des Straub milite-t-il ?

Julian BOAL, Origines et développement du Théâtre de l’Opprimé en France 

Jean KERGRIST, Le rire en bandoulière (De l’artillerie lourde de la décentralisation dramatique à l’infanterie légère des scènes imaginées) 

Claude ALRANQ, « Lo teatre de la Carriera » : un théâtre de libération occitane et internationale 

Olivier MAILLART, D’une maladie l’autre : Bernardo Bertolucci entre deux idées d’un cinéma révolutionnaire 

Ariel CHENOT, Christian NOUAUX (Théâtre du Levant), Le Théâtre du Levant : au fil du mouvement social 

Entretien avec François TUSQUES, « Je n’ai jamais su jouer du piano » (David Faroult)

REPRESENTATIONS

Hélène RAYMOND, La scansion du montage dans les Cinétracts de 1968 Entretien avec Carole Roussopoulos, « Donner la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas eue. » (Hélène Fleckinger) 

Hélène FLECKINGER, « Y a qu’à pas baiser ». La représentation des corps sexués dans le cinéma militant féministe et homosexuel (France, années 1970) 

Entretien avec Lionel SOUKAZ, « Il y a de la pensée dans le sexe et du sexe dans la pensée » (Hélène Fleckinger et Olivier Neveux) 

Olivier NEVEUX, Apparition d’une scène politique. Le théâtre révolutionnaire de l’immigration 

Gérard LEBLANC, Quelle avant-garde ? 

David FAROULT, Nous ne partons pas de zéro, car « un se divise en deux » ! (Sur quelques contradictions qui divisent le cinéma militant)

LES KATANGAIS

Olivier NEVEUX, « La révolution nous brûle ». Pour situer Les Katangais, scénario inédit d’Armand Gatti

Les Katangais – Scénario d’Armand Gatti (1974)

Notices bibliographiques des auteurs