référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2008-02/msg00026.html
     Chronologie       
     Conversation       

Re: RE : Serge Ouaknine : théâtre d'intervention / théâtre engagé Francis Ducharme



Serge Ouaknine,

Bien entendu, il s'agit de nuances complexes, qui ne font pas 
conscensus... En effet, je définis le théâtre d'intervention en fonction 
de la notion de « théâtre engagé », mais aussi en fonction de 
l'agit-prop dont il est né. Je me réfère à ce propos aux deux ouvrages 
européens francophones collectifs suivants, qui ont pour discours 
récurrent de vouloir marquer une différence entre théâtre d'intervention 
et agitation-propagande, depuis un premier ouvrage portant 
spécifiquement sur l'agit-prop de 1917-1932 :

Biot, Paul, Henri Ingberg et Anne Wibo (dir. publ.). 2000, /Études 
théâtrales : Le théâtre d'intervention aujourd'hui/, suivi de /Hommage à 
Philippe Ivernel/, Louvain (Belgique) : Centre d'études théâtrales, 167 p.

Ebstein, Jonny et Philippe Ivernel (dir. publ.). 1983, /Le/ /Théâtre 
d'intervention depuis 1968/, t. 2., Lausanne (Suisse) : L'Âge d'homme, 
coll. « Théâtre/recherche », 172 p.

Vous avez raison de lier le « radical theatre » à l'agit-prop. Il 
résiste à cette distinction agit-prop / théâtre d'intervention, et il 
peut être classé parfois comme l'un, parfois comme l'autre. Je pense 
aussi à l'ouvrage suivant :

Cohen-Cruz, Jan./ /1998. /Radical Street Performance : An International 
Anthology/. Londres : Routledge, 302 p.

Cet ouvrage fait de l'agit-prop une catégorie, parmi de nombreuses 
autres, de « radical theatre ». Et, en effet, le cadre de diffusion et 
la structure de production semblent être des facteurs déterminants. 
C'est d'ailleurs sur cet aspect que j'insiste, avec comme référence 
théorique principale l'ouvrage suivant :

Schlossman, David A. 2002, /Actors and Activists : Politics, 
Performance, and Exchange Among Social Worlds/, Londres et New York : 
Routledge, 343 p.


Je tiens à vous remercier pour ce résumé de l'historique de l'agit-prop. 


Francis Ducharme


Serge Ouaknine a écrit :
> Bonjour Francis
>
> J'ajouterais aussi à votre liste de concepts ; l' "agit prop"  ( ou "agitation
> propagande " ),
> Testée au Bauhaus en Allemagne et développée en "masse" tout au long de la
> construction du communisme en ex Union Soviétique.  Les Gardes  rouges de Mao
> reprirent aussi cette technique d'amplification  vocale et gestuelle du
> "théâtre de rue" qui marqua aussi l'énoncé idéologique et formel à l'Opéra de
> Pékin ( voir, Le détachement féminin rouge"). 
> Le concept fit fortune à nouveau en Occident après Mai '68, en milieu
> universitaire et dans le théâtre (d'extrême gauche) dit de "rue",
> particulièrement en France où il ponctua grèves d'usines et manifestations
> sociales.
> Enfin au USA pendant la guerre du Vietnam, la troupe de marionnettes géantes du
> Bred and Puppet se manifesta partout " à ciel ouvert", et le Living Theatre
> utilisa encore d'autre technique d'amplification didactique ( voir The Money
> Tower,  the Brig, Paradise now, Antigony ). Judith Malina  mère du Living ,
> rattache son esthétique et sa stratégie d'action au théâtre politique de
> Piscator, qui fut son maître.
> Françoise Kourilsky a écrit un livre sur le Théâtre radical Américain, elle
> retrace cela ( année 70).
>
> Enfin comment ne pas rattacher  votre problématique à la question de la "
> création collective" et du retour du corps au théâtre, le déplacement du rôle
> de l'auteur  dans la construction du groupe d'intervention... 
>
> Pour ma part, je trace une distinction entre le "dedans " ( théâtre scénique au
> discours engagé entre les murs d'un théâtre - quelles que soient, paroles,
> avant-garde du jeu et scénographie)  et le "dehors" , toutes les formes que
> vous citez et qui ostensiblement quittent l'enceinte  physique du théâtre pour 
> aller  jouer hors des lieux  institutionnels. 
> Le reste est nuance de discours ou de stratégie d'action.
>
> Cordialement,
>
> Serge Ouaknine
>
>
> --- Francis Ducharme <ducharme.francis@courrier.uqam.ca> a écrit :
>
>   
>> Bonjour à tous,
>>
>> Je fais de la recherche sur la distinction entre le concept de «théâtre 
>> d'intervention» et de «théâtre engagé» pour préparer une communication 
>> de colloque étudiant là-dessus. J'ai déjà plusieurs idées et références, 
>> mais je voulais m'assurer que je ne manque pas une source 
>> incontournable. Quelqu'un connaîtrait-il spontanément un texte qui a 
>> déjà explicitement traité des nuances entre les définitions de ces deux 
>> expressions (ou par rapport à des équivalents approximatifs comme 
>> «radical theatre», «théâtre action» ou «théâtre de sensibilisation»)?
>>
>> Merci beaucoup!
>>
>> Francis Ducharme
>>
>>
>>
>>
>>
>>
>>     
>
>
> Kibboutz QALYA, Box 83
> Arvot Hayarden 
> 90666-ISRAËL
> Tel Dom & Fax (972)  2 - 9936384    
> Tel cell.  : ( 972)      54 2122660    
> Email : serge_ouaknine@yahoo.fr
>
>
>       _____________________________________________________________________________ 
> Ne gardez plus qu'une seule adresse mail ! Copiez vos mails vers Yahoo! Mail http://mail.yahoo.fr
>
>
>
>   

---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________


Nous recommandons de ne pas diffuser de  courriels traînant toute
une série de messages antérieurs. Pour connaître les interventions
précédentes, voir: <http://www.er.uqam.ca/listes/arc/queatre/>.

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--