référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2008-03/msg00016.html
     Chronologie       
     Conversation       

Parution de =?windows-1252?Q?=22Repr=E9sentations_op=E9rationn?==?windows-1252?Q?elles_-_L=27op=E9ra=2C_entre_Berio_et_turin?==?windows-1252?Q?g=22_d=27Alain_Bonardi_?= Chris



Parution


Représentations Opérationnelles, l’opéra entre Berio et Turing
Alain Bonardi
Editions Delatour France
Collection Eidétique
308 pages – ISBN 2-7521-0050-7 – Référence DLT1347 – Prix public :
26,38 euros TTC

Emportés dans la vaste crise de la représentation que nous
connaissons, l'opéra et le théâtre rencontrent aujourd'hui de grandes
difficultés et de profondes mutations : le texte, référence quasiment
sacrée, recule, et le multimédia s’y installe.
Deux modalités de représentation s'opposent désormais : d'une part,
la représentation d'un texte – une pièce, un livret ou une partition
–, qui s'impose au comédien, au chanteur comme au spectateur ;
d'autre part, la représentation multimédia, liée aux interfaces
informatiques qui imposent leurs icônes et leurs nécessités.
Entre le déclin de la première, que l'on ne peut plus cacher, et
l'apogée des modes d'interaction immédiats et prévisibles de la
seconde, que peuvent les arts de la scène, sans renoncer complètement
au texte, et en tirant parti des possibilités de constitution
progressive du sens par le dialogue homme-machine ?
Refusant l’habituelle constitution de Connaissances au sens de
Newell, conceptualisées selon un mode commun à l’utilisateur et à
l’ordinateur, nous recherchons des modalités du dialogue homme-
machine au service de la scène, qui n'ignoreraient pas l'envie. Dans
cette perspective, tentant de conjuguer singularités et catégories,
nous avons rencontré la prometteuse notion de collection, à laquelle
sont liées des type de classification par constitution/rectification
incessante de similarités.
Ces modalités sont ici exposées après avoir été éprouvées en
situation de spectacle, que ce soit dans l'opéra numérique Alma Sola,
ou dans les pièces de théâtre intermédia La Traversée de la nuit et
Sur la lecture, dont témoigne un CD-ROM.

__________________________________________________
Neuf textes et un CD-ROM
pour penser l'opéra et le théâtre dans le cadre du dialogue
performer-ordinateur

1° Opera Mining
Représentations opérationnelles
Le spectateur d'opéra
La fouille interactive de données
Music-Ripping
Bin Ich es ? Bist Du es ?

2° A l'œuvre
Eprouver et comprendre
Jeux de dés musicaux
En quittant la Bastille un soir d'avril
Vers un atelier numérique pour concepteurs d'opéra

Il est commun de dire que l'opéra et le théâtre connaissent
aujourd'hui à la fois de grandes difficultés, emportés dans la vaste
crise de la représentation, et de profondes mutations, dont
témoignent le recul du texte, référence quasiment sacrée, et la
confrontation au multimédia.
Deux modalités de représentation s'opposent désormais : d'une part,
la représentation d'un texte, que ce soit une pièce, un livret ou une
partition, qui s'impose au comédien, au chanteur comme au
spectateur ; d'autre part, la représentation multimédia, liée aux
interfaces informatiques qui imposent leur mode de fonctionnement.
Entre le déclin de la première, que l'on ne peut plus cacher, et
l'apogée des modes d'interaction immédiats et prévisibles de la
seconde, que peuvent les arts de la scène, sans renoncer au texte,
même bouleversé dans ses formes, et sans se couper des possibilités
de constitution progressive du sens par le dialogue homme-machine ?
Un des éléments de réponse sera la nature de la relation homme-
machine établie. L'informatique, au théâtre comme ailleurs, offre les
deux visages fondateurs révélés par Turing, celui de la machine
opérante, toujours plus rapide et puissante, et celui du dialogue
entre l'ordinateur et l'être humain. Le chercheur en intelligence
artificielle Allen Newell les a réconciliés en proposant de
conceptualiser, selon un mode commun  au sujet humain et à la
machine, la connaissance, pour en faire des Connaissances, aisément
manipulables.
Refusant ce geste qui ignore le désir et le temps humains, nous
recherchons des modalités du dialogue homme-machine au service de la
scène qui n'ignoreraient pas l'envie. Dans cette perspective, tentant
de conjuguer singularités et catégories, nous avons rencontré la
prometteuse notion de collection, à laquelle sont liées des modalités
de classification par constitution/rectification incessante de
similarités.
Elle sont ici exposées après avoir été éprouvées en situation de
spectacle, que ce soit dans l'opéra numérique Alma Sola, ou dans les
pièces de théâtre intermédia La Traversée de la nuit et Sur la
lecture. Ainsi, notre recherche reste chevillée à la création.

L'ouvrage ne cesse de croiser la notion de forme ouverte : nous nous
engouffrons dans les espaces de liberté d'une dramaturgie ou d'une
composition non corsetées, car précisement fondées sur l'échange
entre l'acteur ou le chanteur et l'ordinateur. Approchée sur
ordinateur, la forme ouverte devient appel à la réécriture constante
– grazie Luciano Berio –, au façonnage de relations et de similarités
par la multiplication des interactions entre l'être humain et
l'ordinateur.

Constitué de neuf textes indépendants mais solidaires, l'ouvrage est
destiné aux passionnés d'opéra et de théâtre s'interrogeant sur le
destin de ces arts, aux amateurs d'art numérique réfléchissant aux
conditions de possibilité de ces pratiques, aux artistes sur
ordinateur voulant échapper aux catégories informatiques a priori,
aux informaticiens travaillant à la prise en compte du désir humain
par les machines, mais aussi au public fasciné et intrigué par la
présence de l'ordinateur sur scène.
Le CD-ROM joint au livre laisse au lecteur la possibilité de voir et
d'entendre des extraits de trois productions scéniques faisant appel
à des techniques d'intelligence artificielle, pour déplacer les
modalités habituelles de dramaturgie, de mise en scène, et de
constitution du sens. Pour Alma Sola, nous avons de plus  inclus une
analyse hypermédia de l'opéra, permettant de comprendre et éprouver
cette forme ouverte lyrique.
Ces recherches et créations préludent à la conception de nouveaux
outils d'écriture collaborative pour les créateurs d'opéra
travaillant désormais en réseau, mais aussi de miroirs numériques des
acteurs/chanteurs, désormais scrutés par des machines dans leurs
répétitions.

__________________________________________________
Alain Bonardi est artiste-chercheur. Parallèlement à des études
d'ingénieur à l’Ecole Polytechnique, il mène des études de
composition musicale avec Emmanuel Nunes, Michel Philippot et Hacène
Larbi et est lauréat du concours de composition d’Oslo en 1996. Ses
réalisations en rapport avec l'art lyrique concernent aussi bien la
composition musicale (opéra numérique en forme ouverte Alma Sola,
opéra de chambre Du/Tri-plicata – bourse de l’association
Beaumarchais), que la scénographie sur ordinateur (scénographie
virtuelle de Norma de Bellini) ou encore l'association de
l'intelligence artificielle au spectacle vivant (pièces de théâtre La
traversée de la nuit de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Sur la lecture
de Proust). Alain Bonardi est enseignant-chercheur à l'Université
Paris 8. Il collabore régulièrement avec l'Ircam.

__________________________________________________
La collection Eidétique rassemble les ouvrages des éditions Delatour
qui déclinent le thème de la singularité et notamment son rapport à
la technique et la technologie.



______________________
Alain Bonardi
http://www.alainbonardi.net









---------------------------------------------------------------queatre-+
_______________________________________________________________________________


Nous recommandons de ne pas diffuser de  courriels traînant toute
une série de messages antérieurs. Pour connaître les interventions
précédentes, voir: <http://www.er.uqam.ca/listes/arc/queatre/>.

>>> Pour être retiré de cette liste d'envois,

écrire à:   listproc@uqam.ca

    avec comme seule ligne de message:

unsubscribe QUEATRE


Note: la commande doit apparaître dans le corps du message, 
      NON PAS dans le Sujet.
---------------------------------------------------------------queatre--