référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2008-06/msg00010.html
     Chronologie         
     Conversation         

Rép : 1916: Ballets russes en Amérique du Nord Andre G. Bourassa




Bonjour,
Merci pour cette information. Voici, pour celles et ceux que la question pourrait avoir intéressés, une réponse reçue en nglais de madame Annette Fern dans un forum américain. Par ailleurs, sur la même liste, M. David Mayer mentionne une autre source d'influence des Ballets russes, celle de Gertrude Hoffman. Hoffman aurait-elle fait une tournée au Québec ou ailleurs au Canada?
Cordialement,
André G. Bourassa.

----------------------------------
This is probably not an authoritative answer, but Richard Buckle, in his biography of Nijinsky (1971), gives a detailed account of the cities visited on the 1916 tour, including one-night stands (p. 367-377). He does not mention any stops in Canada.  --Annette F.

---------------------------------

We know that Hoffman saw the Diaghilev company in Paris in 1910 and that she set about engaging Russian and French dancers from that company and, in 1912, with Fokine’s choreography, mounted a season, billed as “ballets russes “ at the Winter Garden Theatre in Manhattan. Thus, North American audiences had been introduced to the the modernistic approaches of Russian ballet before Diaghilev’s company ever reached New York. [David Mayer].

--------------------------------
Comme mon inventaire de spectacles, qui a servi à la rédaction de ma thèse, se termine en 1914, je ne possède d’informations que sur les tournées d’Anna Pavlova et de Mikhail Mordkine qui ont produit un grand effet, mais sans présenter de chorégraphies révolutionnaires. Cependant, l’historiographie lui reconnaît le mérite d’avoir ouvert l’Occident au ballet véritable, autre que la pantomime. Au fait, au moment où l’on s’apprête à «revamper» le Ritz Carlton, on ignore peut-être que Pavlova y a séjourné pendant ses tournées et qu’elle a même dansé «La mort du cygne» devant les convives de l’hôtel!  

Les Ballets russes de Diaghilev ont occupé le Metropolitan Opera du 3 au 29 avril 1916, tandis que la troupe d’opéra faisait une tournée printanière à Boston et à Atlanta. Et la série était offerte dans l’abonnement de saison. À moins que l’un de vos correspondants ait la réponse, je crois bien que vous devrez vous référer aux journaux de l’époque, comme d’habitude.

Il faut dire que Le Passe-Temps et les chroniques spécialisées des quotidiens informaient leurs lecteurs sur l’activité artistique et musicale d’ailleurs, que ce soit à Londres, Paris ou New York. Il me semble que Le Passe-Temps aurait signalé à ses lecteurs la date de la visite des Ballets russes au Québec, si elle avait fait partie de l’agenda de la compagnie. Je sais par Jean-C. Lallemand que plusieurs Montréalais avaient un abonnement ordinaire au Met; on peut supposer que ces privilégiés les ont vus à New York même.