référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2009-01/msg00004.html
     Chronologie       
     Conversation       

=?WINDOWS-1252?Q?Re:_Mallarm=E9_et_tout_son_corps?= Pascal Durand



Bonjour,
Pascal Durand cite un passage de Mallarmé qui pourrait avoir été écrit par un dramaturge. Il me semble que cette réflexion n'est pas seulement vraie de la poésie donnée à lire, elle vaut aussi pour l'acteur et l'actrice qui les rendent qui jouent la poésie, lui rendent son corps initial.
Cordialement, 
AGB.

L'extrait... figure dans une lettre à Eugène Lefébure, datée du 27 mai 1867 (p. 353-354 de l'édition Marchal de la Correspondance suivi de Lettres sur la poésie, Paris, Gallimard, coll. "Folio", 1995 ; ou bien p. 720-721 de l'édition Marchal des Oeuvres complètes, tome 1, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1998).
L'extrait correct est :

« Je crois que pour être bien l’homme, la nature en pensant, il faut
penser de tout son corps — ce qui donne une pensée pleine et à l’unisson
commes ces cordes de violon vibrant immédiatement avec sa boîte de bois
creux […] Je suis véritablement décomposé, et dire qu'il faut cela pour avoir une vision trés-une de l’Univers ! »

L'ellipse, au milieu de l'extrait, est de plus de vingt lignes.

Pascal Durand
6 Avenue Iris Crahay
B-4130 Esneux
32 [0] 4 343 47 70
Skype : Durand1898

http://www.espacesse.org/fr/member-1100.html

« L’homme est la source qu’il cherche »
  
(Mallarmé)