référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2009-04/msg00029.html
     Chronologie       
     Conversation       

Amélioration du site (Re: La liste Quéâtre est-elle encore pertinente?) Francis Ducharme



Bonjour,

Je voulais simplement signaler que j'avais oublié, depuis mon inscription à Quéâtre il y a deux ans, l'existence des archives de Quéâtre sur http://www.er.uqam.ca/listes/arc/queatre/, qui sont pourtant une formidable richesse. Honte sur moi... J'ai ouï dire qu'il y a une convention fréquente dans les listes de diffusion : informer les gens par courriel, mais s'assurer qu'ils doivent aussi fréquenter le site lui-même pour le garder vivant, pour ne pas qu'on oublie d'aller le voir. Par exemple, les questions pourraient être soumises à tous avec un hyperlien envoyant sur la page de la discussion lancée par la question. Les réponses ne seraient diffusées que sur ces différentes pages du site (sujets de discussion), mais on pourrait s'inscrire à un fil RSS ou à une autre forme de signalement automatique des nouvelles contributions sur les sujets de notre choix. Cela favoriserait un plus grand nombre de réponses, je crois, puisqu'on n'aurait jamais peur d'« inonder » les boîtes de tous les membres avec une réponse « maigre », hypothétique, pas à la hauteur des attentes de l'ensemble des lecteurs. Il est moins intimidant d'écrire à la personne qui pose la question et à un petit cercle d'intéressés qu'à 550 personnes... De mon côté, j'ai déjà écrit des réponses, mais toujours à l'adresse personnelle de la personne qui écrivait. Le maximum de deux envois par jour, quant à lui, serait limité à l'essentiel, soit à lancer des questions ou à faire des annonces pertinentes. Je ne m'y connais malheureusement pas suffisamment en programmation pour installer un outil d'abonnement RSS ou autre sur un site. Mais l'idée est lancée à une éventuelle personne motivée à améliorer le site!

Longue vie à Quéâtre, même dans sa forme actuelle, si personne n'a le courage de se lancer dans un tel travail!

Francis Ducharme
Étudiant au doctorat en études littéraires, UQAM