référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2010-11/msg00026.html
     Chronologie       
     Conversation       

LETTRE D'INFORMATION DES EDITIONS THEATRALES - 18 NOVEMBRE 2010 lettreinfo@editionstheatrales.fr



À la renverse

Toute chaude sortie du four, voici la lettre d’information du 18 brumaire et ses copieuses nouvelles Théâtrales.
Mille et un coups d’éclats au menu : quatre publications à consommer, sans modération, au coin du feu pour les plus frileux, une sélection de spectacles à ne manquer sous aucun prétexte et deux débats, des plus brûlants, un à la Tempête, l'autre à Lyon… Oui, novembre se créolise, et met à l’honneur un creuset artistique bouillonnant et métissé, fruit du croisement et de la circulation des œuvres.


Le monde est un théâtre

Après son HamlCouverture Comme il vous plairaet coup de poing, Pascal Collin s’attaque à la traduction d’un autre chef d’œuvre shakespearien : le truculent Comme il vous plaira.

À la suite d’invraisemblables intrigues où s’accumulent désirs, haines et ambitions se trouvent exilés dans le bois d’Ardennes un duc déchu et sa suite, des seigneurs, des jeunes dames, un chevalier errant, un philosophe amer, un bouffon de cour, mêlés à des bergers, une bergère, une chevrière et un villageois.  Placés ainsi sous l’empire de la Nature (la leur
propre, comme celle qui les environne), ils vont jouer au jeu éternel des assemblages  amoureux, faisant fi des genres et des convenances… comme dans la scène où Rosalinde travestie en homme, et tout en calomniant les femmes, force son amant Orlando à lui faire la cour.
Comédie de méprises et de déguisements, Comme il vous plaira est une célébration du théâtre et de ses artifices, de la chair et de ses plaisirs.
« Le monde entier est un théâtre », dit le personnage de Jacques : Shakespeare offre ainsi aux spectateurs et aux acteurs une variation joyeuse sur les jeux de l’amour, reflétant le théâtre de nos désirs. La traduction que Pascal Collin a établie pour la création de Cendre Chassanne restitue toute l’ambiguïté, la charge érotique et la liberté des situations et du langage, pour réaffirmer que, en 1599 comme aujourd’hui, « la chair n’est pas triste ».

Création de « As you like it » Comme il vous plaira le 19 novembre au Théâtre Paul Eluard de Choisy-Le-Roi par Cendre Chassanne, puis du 25 novembre au 6 décembre 2010 au Théâtre Berthelot à Montreuil. Les dates des tournées sur notre Blog.

Le livre est publié en coédition avec la compagnie Barbes 35. Préfaces de Pascal Collin, Cendre Chassanne et Nathalie Cau.





Textes Lauréats des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre

Depuis 2009, les éditions Théâtrales publient avec les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre trois des textes lauréats du comité de lecture. En cet automne, Théâtrales accueille ainsi au catalogue Pierre-Luc Lasalle, Sabryna Pierre et Sabine Revillet.

Tous ces textes seront mis en lecture lors des Journées de Lyon du 25 au 27 novembre 2010 à la Médiathèque de Vaise à Lyon.
 





Quand le marketing devient happening …

couverture judith aussiDans Judith aussi, deux amies ou deux
actrices (?) vivent ou jouent (?) plusieurs fois
la même scène anodine, proche du vide, mais tout en variations, selon de nouvelles péripéties. Un homme les rejoint, directeur de casting sans doute. Et cela part dans des histoires ordinaires de sentiments, de sexe, de jalousie…
L’auteur brouille volontairement les cartes, laissant personnages et lecteur comme des
pantins dont il se plaît à tirer les ficelles. Ce texte à la langue rapide, directe, percutante, est singulier, ambivalent, mystérieux. Il repose
sur trois fois rien, mais grâce à une mécanique qui se grippe peu à peu, il dessine un théâtre moins banal qu’il n’y paraît. Le Québécois Pier-Luc Lasalle propose ici une mise en abyme de la téléréalité et de la société du spectacle, dans laquelle nous ne sommes parfois que des pions.

Mise en espace de Judith aussi par Michel PRUNER (L’Equipe Rozet) le 26 novembre 2010 à 20h30, à la Médiathèque de Vaise





Entre monologue polymorphe et souffle épique

couverture unity walkyrieComprendre les arcanes d’un esprit malade et interroger l’utilisation de l’image publique des individus, tel est le dessein ambitieux et maîtrisé de Sabryna Pierre.
Avec Unity Walkyrie, elle s’attaque à la figure
historique éponyme issue d’une grande fratrie de la noblesse anglaise ayant choisi le camp d’Hitler. Unity, amoureuse du Führer, se tire une balle dans la tête, mais rate son suicide et survit. On entend ici son monologue irraisonné et traversé de voix. La langue est heurtée, cahotante, comme la pensée altérée de la jeune femme.
Dans STE, Rose reçoit un message divin et cherche à le répandre. Elle s’enfuit et se rapproche des marginaux des bas-fonds de la ville, alors que son père, riche industriel, vise à la marier avec le fils d’un sénateur influent. Partis à sa recherche, les deux alliés apposent son image sur les briques de lait pour en faire monter le cours : le cynisme opposé à la sainteté et au martyre.
Sabryna Pierre s’empare de thèmes singuliers et défend une dramaturgie à part, entre monologue polymorphe et souffle épique. Ses deux premiers textes actent la naissance d’une auteure de théâtre déjà maître de son art.


Mise en espace de Unity Walkyrie par Catherine HARGREAVES (Compagnie Les 7 Sœurs), le vendredi 26 novembre 2010 à 19h à la Médiathèque de Vaise

Le texte STE est publié avec le concours du Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée pour les écritures contemporaines à Saran, et de la Comédie de Saint-Étienne, centre dramatique national.





Mère(s) au bord de la crise de nerfs

couverture fissure de soeurFissure de sœur de Sabine Revillet: D’un côté, Delphine inonde sa maman de questions sur la vie, sur sa condition d’enfant et de future femme. La mère écoute d’une oreille distraite et, parfois, explose. De l’autre, Karine, inséparable de Delphine, solitaire et mélancolique, émet de courts monologues
mystérieux et étranges sur Jeanne, la Femme-Ouragan. Delphine et Karine ne font peut-être qu’une. La maman et l’ouragan sans doute aussi. Qui sait? Cette fable simple évoque le malaise et les questions d’avant la puberté, mais aussi les parts d’ombre de la communauté familiale repliée sur elle-même. C’est surtout un texte pudique sur la violence faite aux enfants,
porté par un mystère et une écriture de la
retenue très forts. Une belle étrangeté pour un théâtre épuré et âpre.

Mise en espace de Fissure de sœur par Gislaine DRAHY (Théâtre Narration), le jeudi 25 novembre 2010 à 20h30.
Ce texte a reçu en 2010 le Prix d'écriture Théâtrale de la ville de Guérande.




Rencontre le samedi 27 novembre 2010  à 14h, à la Médiathèque de Vaise animée par Emile ZEIZIG : « La ligne éditoriale d’une maison d’édition ». Avec : François BERREUR (Les Solitaires Intempestifs), Sabine CHEVALLIER (Espace 34), Jean-Pierre ENGELBACH (éditions Théâtrales), Emile LANSMAN (Editions Lansman).


Programme complet  des Journées de Lyon 2010 sur notre blog, avec notamment les mises en espace des autres textes lauréats, Au bord de Claudine Galéa (Espace 34), Communiqué numéro 10 de Samuel Gallet (Espace 34), L’Enfance dans un seau percé de Sonia Ristic (Lansman Editeur).




Créolisation de la culture

À l’occasion de la création des
Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka, par le collectif DRAO, les éditions Théâtrales et le Théâtre de la Tempête vous convient à une rencontre-débat autour de la problématique Circulation des œuvres théâtrales en Europe : question de traduction, d’édition, de création. Après la représentation du mardi 23 novembre avec le collectif, les traducteurs et l’éditeur.




Nos textes en création ou toujours à l’affiche (programme non exhaustif)

Création de Sad Lisa de Sabine Tamisier, mise en scène par Francis Freyburger, à l’Espace culturel de Vendenheim les 18 et 19 novembre. Plus d'infos sur notre
blog.

Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka. Traduction de Jaromir Janecek et Jean-François Loez. Mise en scène par le collectif DRAO au Théâtre de la Tempête, jusqu'au 12 décembre 2010.

Lulu une tragédie monstre de Frank Wedekind. Traduction de Jean-Louis Besson et Henri Christophe. Mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig au Théâtre de La Colline, jusqu'au 23 décembre 2010.

Funérailles d’hiver de Hanokh Levin. Traduction de Laurence Sendrowicz. Mise en scène par Laurent Pelly au Théâtre du Rond-Point, jusqu'au 11 décembre 2010.

Hamlet de William Shakespeare. Traduction de Pascal Collin. Adaptation, mise en scène et scénographie de David Bobee à la Maison des Arts de Créteil du 24 au 27 novembre 2010.

Le Garçon de passage de Dominique Richard, mise en scène par Paul Grenier, le 20 novembre 2010, à Stazzona, Pioggiola.

Yakich et Poupatchée, Comédie crue de Hanokh Levin. Traduction de Laurence Sendrowicz. Mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia au Nouveau Théâtre d’Angers, jusqu'au 25 novembre 2010.

 

Collections

Répertoire Contemporain
Scènes étrangères
Passages Francophones
Traits d'Union
Texte Nu / Mots d'Auteur

Théâtrales Jeunesse

Des Classiques

Sur le Théâtre

En Scène

En Diffusion

Théâtrales Numérique

 

Retrouvez nos publications, nos événements, nos rencontres sur le blog des éditions Théâtrales.

 

Et notre actualité au jour le jour sur notre compte Facebook.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

logo drac idf

Les éditions Théâtrales bénéficient du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France - ministère de la Culture et de la Communication.

éditions THEATRALES

20 rue Voltaire
93100 MONTREUIL-SOUS-BOIS
Tél : 01 56 93 36 70
Fax : 01 56 93 36 71

Pour toute information, écrivez-nous à info@editionstheatrales.fr
Pour vous désinscrire de la lettre d'information, cliquez sur ce lien désinscription