référence : http://listes.cru.fr/arc/mascarene/2011-01/msg00009.html
     Chronologie       
     Conversation       

Revue Agôn : parution du dossier Utopies de la scène / Scène de l'utopie barbara Métais-Chastanier



Avec ce qu'il faut de retard pour aiguiser les curiosités de décembre et ce qu'il faut de ponctualité pour adjoindre à l'annonce les traditionnels vœux de janvier, la revue Agôn a le plaisir de vous annoncer la parution du dossier n°3 "Utopies de la scène / Scènes de l'utopie" qui fait suite à la journée organisée le 11 décembre au Musée urbain Tony Garnier et au NTH8 à Lyon. Nous vous laissons découvrir plus en détail ce dossier et les autres publications, florilège des articles, entretiens, critiques et rencontres publiés depuis le mois d'octobre sur le site de la revue.

Une anecdote d'abord :

21 avril 1984. Louise Bourgeois a déjà 73 ans. C'est un samedi matin. Elle prend son petit déjeuner seule. Un souvenir de voiture revient à sa mémoire. Sa mère. Elle note sur les pages froissées : « Aujourd’hui j’ai Les Pages jaunes pour seule compagnie. Je cherche et recherche une expertise. J’ai droit à un devis gratuit. C’est ma chance d’apprendre et de trouver : quoi ? Cherche et progresse. Ces réminiscences sont si fortes et claires que mon cœur bat. »

Voilà les mots qui pourraient - si on le voulait - lancer les bégaiements du siècle qui continue sagement à empiler les ans. Quoi de mieux qu'un dossier - bilan et perspectives - sur l'utopie pour poursuivre et prolonger l'élan qui perce à la faveur de l'hiver - quand rien de bon ne semble se ménager - si ce n'est la bonhomie printanière : "L'acquiescement éclaire le visage, le refus lui donne la beauté", écrit entre 1943 et 1944 René Char. L'époque est alors à la résistance.  L'histoire a depuis fait le tri des choix qu'il fallait faire, rendant raison aux uns et aux autres, traçant le partage des résistances que l'on regarde aujourd'hui de l'œil tranquille de l'évidence rétrospective.

Parce que derrière la recherche  et la critique pointe toujours - déjà - une révolte, le désir d'un autre possible, d'un autrement qui n'épuise  pas le réel, invitons chacun à une lecture riche, et stimulante  de ce dossier - une façon aussi de recommencer ce geste premier (celui du maquis comme celui de l'utopie) :

"Recommencer n’est jamais recommencer quelque chose. Ni reprendre une affaire là où
on l’avait laissée. Ce que l’on recommence est toujours autre chose. Est toujours inouï.
Parce que ce n’est pas le passé qui nous pousse, mais précisément ce qui en lui
n’est pas
advenu." Tiqqun, Organe de liaison au sein du Parti Imaginaire - Zone d'Opacité Offensive, Les Belles Lettres, 2001.

Utopies de la scène / Scènes de l’utopie

alt

Le dernier numéro de la revue Agôn, « Utopies de la scène / Scènes de l’utopie », dirigé par Aude Astier, Lise Lenne et Marion Rhéty, sous le parrainage de Denis Guénoun, est à présent en ligne. Nous vous invitons à découvrir sans plus tarder cette nouvelle livraison riche et fort bien nourrie qui devrait occuper les curiosités et les intelligences jusqu'au prochain semestre, au moins.

Une première  partie ( Réinventer le cercle ; Déborder les frontières ; Horizons politiques de la communauté et Représenter l'utopie sur les scènes contemporaines ) réunit des contributions qui explorent le terrain de l'utopie dans les arts de la scène (théâtre, musique, danse) selon différentes perspectives : esthétique mais aussi sociologique, historique et philosophique.

Le dossier donne ensuite la parole aux praticiens et aux artistes dans le segment Enquête : Engouffrés dans la brèche, qui propose une plongée dans les Tiers Lieu à travers les témoignages de Gwenaël Morin, Jean-Pierre Chrétien-Goni, directeur du Vent se lève !, et de Michel Laubu du Turak ; une entrée dans les postures et pratiques du collectif avec des entretiens avec le tg  STAN, le Transquinquennal et le groupe toc ; un effeuillage des figures du rêveur, de l'engagé, du pessimiste et de l'iconoclaste avec des entretiens avec des membres du collectif de L’avantage du doute, Coline Struyf, Pieter de Bruysser d'Une Anthologie de l’optimisme et Armel Roussel.

Enfin, dans une troisième partie, Les traces d'une démarche utopique : dossier artistique, vous trouverez les  textes et témoignages des artistes associés à ce dossier : Mary Chebbah propose un récit graphique "Vivre Topiques" : défense et illustration de la "courbure à partir de laquelle, il s’agit davantage d’aiguiser les points de contact, les frottements qui feront rencontre ou écart dans l’amplitude de la posture engagée." Claire Buisson revient, quant à elle, sur son projet immersive theatre avec un texte intitulé "Prolonger la danse, hétérotopie sensorielle". Vous trouverez enfin une présentation du projet Scenographia réalisé par Laurent Lescop, Bruneau Suner, Régis Vasseur et Marcel Freydefont.




"Les scènes ne sont pas seulement des réceptacles pour les utopies qui peuvent venir s’y exprimer. Pas plus qu’elles ne se limitent à être objets de propositions utopiques, architecturales ou scénographiques. L’espace que nous appelons « scène » est, en lui-même, une utopie.
Pourquoi ? Tout d’abord par une étrange équivoque. La scène est un lieu, c’est certain : matériel, disposé, vidé par une série de procédures concrètes, rendu disponible à son statut de lieu : lieu-de, lieu-pour, lieu dissocié de tout ce qu’il contient, ce qui est conforme à l’essence de la localité. Le lieu n’est pas la chose qui s’y loge, c’est dit de longue date. Cette dissociation est portée par la scène à un extrême accomplissement. La scène est cet espace qui ne se forme ou ne s’ouvre qu’à la condition expresse d’être rendu vide, dégagé, pour être rempli de ce qui ne s’y installera jamais, et, jamais construit à demeure, n’y sera toujours que temporaire, essentiellement distinct de l’emplacement qui l’accueille. Ainsi la scène dit bien le lieu, l’être-lieu du lieu. Tout lieu, en tant que lieu, peut être ainsi figuré : comme une scène de la chose."

Denis Guénoun , "Outre le lieu".





Agôn a besoin de vous

La revue Agôn a besoin de votre soutien pour pouvoir continuer les activités éditoriales et artistiques qu'elle mène depuis quatre ans : les adhésions à l'association (membres bienfaiteurs) sont donc plus que bienvenues, elles sont nécessaires et précieuses ! N"hésitez pas à écrire à l'adresse de l'association pour demander le bulletin d'adhésion. Les montants s'échelonnent entre 5 et 50€ - de quoi laisser le choix à chacun de débourser ce qu'il peut/veut.



Vous trouverez également sur Agôn

Critiques

alt

La rubrique « Critique » poursuit son changement de ligne – ouverture aux scènes françaises et étrangères, suivi régulier de l’actualité théâtrale, alternance entre des formats courts, rapides et des études plus longues. Vous trouverez en ligne une critique des Récits de Choukchine, dans une mise en scène d’Alvis Hermanis, une du Cyrano de Bergerac mis en scène par  Gilles Bouillon, une autre sur le Dindon mis en scène par Philippe Adrien, et une enfin sur la dernière création de Wim Vandekeybus , Monkey Sandwich. Vivianne Reyne, propulsée au rang de correspondante étrangère à Bogota, assure le suivi de la scène colombienne avec deux premiers articles, l'un consacré à « 45. 232. 511 » de Ana Milena Navaro et l'autre présentant la scène contemporaine colombienne. D’autres regards sur les scènes étrangères canadiennes et italiennes devraient bientôt s’ajouter au sien. N'hésitez pas à contacter les responsables de la rubrique "Critiques" pour rejoindre notre équipe de correspondants.



Entretiens, articles et rencontres



alt

La rentrée n’aura pas été blanche – outre le monumental dossier sur l’utopie, vous pourrez trouver sur le site d’autres publications, dispersées dans les différentes rubriques : la rencontre avec Mathurin Bolze,Michel Bataillon, organisée en juin 2010, et celle de la rencontre avec Johanny Bert et Julie Sermon organisée autour de la mise en scène de l’Opéra du Dragon de Heiner Müller aux Célestins. Vous trouverez dans le prochain numéro de la revue Traduire, à paraître en décembre, et consacré à la question de la traduction des textes théâtraux, une mise en perspective de la rencontre avec Michel Bataillon et de la table-ronde organisée en mai 2010 au théâtre des Ateliers dans le cadre du festival Les Européennes.  organisée en octobre 2009 par le laboratoire Jr Agôn – dramaturgies des arts de la scène, est enfin en ligne. Suivront également bientôt, la retranscription de la rencontre avec



alt
Parmi les autres publications de la rentrée, signalons un article de Marie-Ange Rauch, précédemment publié sur le site du TGP : "Pour en finir avec 50 années de ressentiment contre le ministère de la culture". Un article de Sylvie Roques autour de Lucille Calmel intitulé "Le théâtre des écrans ou la scène des flux", un article de Virginie Privas-Bréauté sur Mojo Mickybo de Owen McCafferty, dramaturge irlandais et enfin un entretien avec Marc Prin, réalisé par Laëtitia Dumont-Lewi autour de Klaxon, trompettes… et pétaradesMarine Auriol (entretien, extraits, photographies, etc.) de Dario Fo présenté au théâtre des Amandiers à Nanterre. Vous trouverez également en ligne le premier portrait d'auteur consacré à