référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2006-04/msg00016.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: Trop, c'est trop! Dulude, Daniel



Je suis parfaitement d'accord avec Danielle ; nous manquons cruellement d'équipements informatiques nec plus ultra. À la Microthèque, nous avons un  ordinateur avec usb, graveur et tout et tout, il est occupé à 500% ! c'est dire comment les besoins sont immense en la matière d'informatique.
 
Daniel Dulude
Commis à la Microthèque
-----Message d'origine-----
De : owner-webiblio-l@uqam.ca [mailto:owner-webiblio-l@uqam.ca]De la part de Perreault, Danielle
Envoyé : 26 avril, 2006 14:56
À : WEBIBLIO
Objet : Trop, c'est trop!

Encore une bonne raison de faire des montées de lait! Un étudiant chercheur chez nous, gros utilisateur de nos postes publics, essaie de télécharger des documents pdf disponibles dans une base de données CSA. Impossible! Devinez pourquoi???? Je vous le donne en mille! Nos postes sont trop vieux! Il faudrait qu’ils puissent supporter la version 7.0 d’Acrobat et nous n’en sommes qu’à la version 5. Impossible de faire plus. Ahhhhh! On a parfois le goût de crier! Quand on pense qu’on se creuse la cervelle pour attirer la clientèle dans les bibliothèques et qu’on n’est même plus capables de leur offrir les services de base. Il y a un problème flagrant, qui ne fait qu’empirer au fil des jours (et non des semaines ou des mois…).

 

C’est pareil pour les postes dans nos salles de formation. Nous donnons de la formation EndNote avec la version 9.0 de ce logiciel mais les étudiants doivent faire les exercices sur la version 7.0 parce que les postes sont, encore une fois, trop vieux pour supporter la version plus récente. De quoi avons-nous l’air? Et comment convaincre les étudiants et les profs qu’il fait bon fréquenter les bibliothèques? On finit par ne plus y croire nous-mêmes!!! Frustration!

 

Alors, quand corrigerons-nous la situation? Je sais que tout le monde est au courant de ce problème et que plusieurs vivent quotidiennement des frustrations du même ordre. Tout le monde sait que Microsoft ne supporte plus NT depuis deux ans et que nous sommes toujours pris avec. Est-ce normal? Il est u-r-g-e-n-t de trouver une solution! Chaque jour qui passe amplifie le problème. Ne serait-il pas possible de changer quelques postes (un petit nombre) par bibliothèques, histoire qu’on puisse offrir un service minimal? Et avoir, en plus, quelques graveurs et clés USB? Comment se fait-il que les laboratoires de micro-informatique soient infiniment mieux équipés que nous? Que faut-il faire pour qu’une solution soit adoptée? Quand passerons-nous à l’action? Devrons-nous inciter les étudiants à nous faire des dons? On pourrait installer des petites banques aux comptoirs de prêt et quêter. Ça ne ferait pas sérieux, mais, au moins, peut-être pourrions-nous régler le problème pour un temps! Qu’en pensez-vous?

 

Une professionnelle frustrée

 

Danielle Perreault