référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2006-07/msg00008.html
     Chronologie       
     Conversation       

Budget d'acquisition de la documentation Simoneau, Marcel



 

Budget d'acquisition de la documentation 2006-2007

 

Le budget d'acquisition de la documentation 2006-2007 a maintenant été distribué et le détail de celui-ci envoyé à chacun des directeurs.

 

Je vous rappelle que le budget d'acquisition a fait l'objet cette année d'une ponction de 290 000$, suite à l'imposition d'une cible de compressions de 250 000$ et d'un manque à gagner de 40 000$ pour Manitou. Le budget d'acquisition a également été influencé par trois éléments et ce, avant même d'appliquer cette compression de 290 000$ soit :

¨       une augmentation de 3% à l'ensemble des achats imprimés et électroniques récurrents (budgets REC, RCV, NPV et NPR)[1] représentant plus de 2 M$ ;

¨       l'ajout de nouveaux abonnements au cours de 2005-2006 ;

¨       la révision du coût moyen de la documentation[2].

 

La répartition du budget d'acquisition a par la suite été effectuée selon les priorités adoptées par l'ensemble des directeurs soit en protégeant autant que possible :

¨       les nouveautés de langue française (budgets 9100 et 9200) ;

¨       les abonnements imprimés et électroniques.

 

Une fois l'ensemble de ces éléments pris en considération, les soldes restants ont été distribués à chacun des budgets mais vous comprendrez que les budgets ponctuels des facultés seront réduits en 2006-2007 à des sommes dérisoires compte tenu des besoins que nous n'arrivions déjà pas à couvrir l'an dernier. De plus, je vous incite fortement à vérifier dans Manitou l'état réel des soldes disponibles compte tenu des nombreuses factures qui n'avaient pas été reçues au 31 mai 2006, diminuant d'autant les soldes disponibles pour de nouveaux achats pour cette année.

 

Soulignons malgré tout que les bibliothèques ont obtenu 116 250$ de plus que l'an dernier pour les nouveaux programmes totalisant 416 866$ pour l'ensemble des montants reçus pour ces derniers. Ces budgets n'ont subi aucune compression mais se doivent d'être utilisés pour répondre aux besoins spécifiques des programmes pour lesquels ils ont été attribués.

 

Pour terminer, je vous inviterais à ne pas compenser le manque de ressources dans les facultés par une utilisation massive des budgets pour la production de langue française (budgets 9100 et 9200). Bien que ces budgets aient fait l'objet d'une attention particulière, ils demeurent limités quant aux ressources disponibles et nécessitent un choix des plus ciblés vers les besoins reliés à l'enseignement et à la recherche.

 

Pour toute question ultérieure concernant le budget d'acquisition, je vous invite à communiquer avec Roger Charland, directeur des Ressources informationnelles, au poste 4341.

 

Marcel Simoneau
Directeur  général par intérim

 



[1]Dans certains cas, la hausse observée pour les abonnements en 2005-2006 était inférieure à celle anticipée en raison de l'augmentation de la valeur du dollar canadien mais dans d'autre cas, la hausse d'un abonnement a été liée à une augmentation significative de la part du fournisseur. Donnons ici en exemple l'abonnement à Mémento anciennement Électre qui est passé de 7 658$ à  13 644$.

 

[2] Le coût moyen de la documentation est revu à tous les trois ans tel que prévu lors de l'adoption de la nouvelle formule de répartition en 2003. Le coût moyen de la documentation est basé sur le coût observé dans Manitou et s'applique dans la formule de répartition uniquement aux budgets par faculté. Ce coût moyen est pondéré à 60% pour les abonnements et 40% pour les monographies. Cette mise à jour a été entérinée par le Comité de régie le 28 février 2006 et le Comité des usagers des bibliothèques le 3 mars 2006.