référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2006-09/msg00003.html
     Chronologie       
     Conversation       

=?windows-1256?Q?Les_lois_bibliom=E9triques_=E0_l=27origine_de_la_th=E9or?==?windows-1256?Q?ie_de_la_longue_tra=EEne?= Debbah, Karim



Les lois bibliométriques à l'origine de la théorie de la longue traîne

Par bibliobsession, jeudi 14 septembre 2006 à 00:00

Le livre tant attendu est enfin sorti et commenté, voici une synthèse du livre de Chris Anderson sur la Longue traîne, évoquée à maintes reprise ici-même en lien avec les bibliothèques.

Je vous conseille donc cette brillante synthèse, également repérée par le premier archithécaire de l'histoire (le terme est provocateur, mais le débat est vraiment intéressant, voire en particulier les commentaires du billet.).

Celui là même qui nous apprend très justement le point suivant:
La courbe n'est pas une nouveauté pour les bibliothécaires (loi de Bradford), ni pour les sciences de l'information (lois de Lotka et de Zipf)."

Ben moi je connaissais pas ces lois (combien de lecteurs de ce blog les connaissent?).

une petite révision de rentrée s'impose donc:

La loi de Zipf est rigolote:
Zipf avait entrepris d'analyser une œuvre monumentale de
James Joyce, Ulysse, d'en compter les mots distincts, et de les présenter par ordre de nombre décroissants d'occurrences. La légende dit que:le mot le plus courant revenait 8 000 fois ;

Les choses sont plus complexes et bien expliquées sur wikipédia, mais on voit tout de suite le rapport avec la longue traîne.

En ce qui concerne les lois de Bradford et de Lotka, elles semblent dire à peu près la même chose avec les articles et les chercheurs à la place des mots d'Ulysse.

En substance: "plus une source produit des items (le journal produit des articles, le chercheur produit des articles, le chercheur cite des articles, le texte produit des mots.....) plus grande est sa chance d'en produire."

Si la validité scientifique de ces lois de bibliométrie (quel joli mot démodé, ancêtre des sciences de l'information) semble d'ailleurs un peu suspecte selon Thierry Lafouge de l'Enssib, elles n'en permettent pas moins non seulement de rendre à Ulysse ce qui lui appartient mais aussi et surtout de briller dans un dîner en ville!

 

____________________________________

Karim Debbah

Technologies de l'information

Service des bibliothèques

Université du Québec à Montréal

Tél. (514) 987-3000 poste 6301#

Fax.(514) 987-0285

Courriel debbah.karim@uqam.ca

 

image001.gif

GIF image

image002.jpg

JPEG image