référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2007-03/msg00010.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: Biblio-tendances de printemps 2007 Dulude, Daniel



« Biblio-tendances de printemps 2007

Marlène DELHAYE (noreply@blogspirit.com), Mar 15, 2007 09:30:00 GMT

Michael Stephens a posté il y a quelques temps ses "10 tendances pour les bibliothécaires en 2007", dont je vous livre ici un résumé :
- Conversation : le web 2.0 est une affaire d'échange et de participation à la conversation globale, le bibliothécaire doit trouver les moyens de participer, et de permettre aux usagers de s'exprimer dans son univers
- Convergence : la multiplication des outils de communication et des modes de diffusion doit être prise en compte par la bibliothèque, dont les contenus doivent être adaptés, notamment aux mobiles et autres i-phones
- Contenus : la bibliothèque pourrait proposer un espace pour les contenus créés par les utilisateurs ; il cite YouTube, mais dans une logique universitaire on pourrait extrapôler aux plateformes d'archives ouvertes

 

 

« - Humanisation : le bibliothécaire est une personne ! ;-) »

 

Les techniciens en documentation et les commis également ! ;-)

 

Daniel Dulude

Un simple commis !

 



 

 


De : owner-webiblio-l@uqam.ca [mailto:owner-webiblio-l@uqam.ca] De la part de Debbah, Karim
Envoyé : 15 mars, 2007 10:27
À : WEBIBLIO
Objet : Biblio-tendances de printemps 2007

 

Biblio-tendances de printemps 2007

Marlène DELHAYE (noreply@blogspirit.com), Mar 15, 2007 09:30:00 GMT

Michael Stephens a posté il y a quelques temps ses "10 tendances pour les bibliothécaires en 2007", dont je vous livre ici un résumé :
- Conversation : le web 2.0 est une affaire d'échange et de participation à la conversation globale, le bibliothécaire doit trouver les moyens de participer, et de permettre aux usagers de s'exprimer dans son univers
- Convergence : la multiplication des outils de communication et des modes de diffusion doit être prise en compte par la bibliothèque, dont les contenus doivent être adaptés, notamment aux mobiles et autres i-phones
- Contenus : la bibliothèque pourrait proposer un espace pour les contenus créés par les utilisateurs ; il cite YouTube, mais dans une logique universitaire on pourrait extrapôler aux plateformes d'archives ouvertes
- Redéfinition des emplois en SIB : il s'agit de prendre en compte les nouvelles technologies dans les missions de la bibliothèque, ce qui doit se refléter dans les profils de poste : Responsable des technologies émergentes, Chargé de la stratégie numérique... L'accès est mis sur les compétences créatives et l'innovation.
- Journalisme citoyen : les utilisateurs partagent leurs expériences (bonnes ou mauvaises) de la bibliothèque sur leurs blogs, leur compte Flickr, YouTube, etc ; aux bibliothèques d'entrer dans le dialogue sur ces espaces.
- Humanisation : le bibliothécaire est une personne ! ;-)
- Ouverture et partage : la transparence bénéficie aussi bien aux bibliothécaires (qui communiquent mieux) qu'aux utilisateurs (qui financent les bibliothèques par ailleurs)
- Participation : la bibliothèque a tout intérêt à gérer sa présence en ligne, en étant là où ses utilisateurs vont, et en autorisant l'échange sur son propre espace web.
- Expérience : le bibliothécaire doit tester les nouveaux outils utilisés par les publics de la bibliothèque ; Second Life ou YouTube, c'est bien de savoir ce que c'est, expérimenter en vrai, c'est mieux (et en plus ça peut être marrant).

Au final son mot d'ordre c'est :

Apprendre à apprendre
S'adapter au changement
Scruter l'horizon



Beau programme !

 

 

Karim Debbah
Technologies de l'information
Service des bibliothèques
Université du Québec à Montréal
Tél. (514) 987-3000 poste 6301#
Fax.(514) 987-0285
Courriel: debbah.karim@uqam.ca

 

 

image001.gif

GIF image