référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2007-09/msg00031.html
     Chronologie       
     Conversation       

Ithèque un service inadapté! Debbah, Karim



 

Ithèque un service inadapté!

Par bibliobsession, mardi 25 septembre 2007

 

Oui je sais mon titre est un peu provocateur. J'avais il y a quelques mois écrit un long article en expliquant pourquoi Ithèque vend aux bibliothèques un service pseudo-moderne qui va à l'encontre des tendances du marché grand public et des modes de consommation de la musique. A l'époque, j'appuyais mon argumentation sur la faiblesse de l'offre d'Ithèque (elle a un peu augmentée depuis, mais reste faible par rapport à ses conccurents) et la tendance à l'abandon des DRM par les grands acteurs du marché de la musique en ligne, sous la pression des utilisateurs et des pratiques massives de Peer to Peer notamment. Sans plus en dire ici, je vous invite à lire ce billet.

L'abandon des DRM qui commençait à poindre est désormais un vrai mouvement. Il suffit pour s'en rendre compte de consulter ce très récent billet de Techcrunch qui fait le point sur l'offre commerciale sans DRM. Vous constaterez que les entreprises qui proposent ce genre de services sont loin d'être mineures...(Apple, Walmart, etc.)

Mais il ne s'agit pas d'une simple offre de vente à l'acte puisque le marché s'oriente clairement vers la location d'accès à des catalogues très larges. Le premier à l'avoir proposé est Neuf avec son offre doit disant illimitée (attention, elle est quand même avec DRM et lisible unique ment sur Windows media player, beurk.)  Quoi qu'il en soit, les autres fournisseurs d'accès comme free commencent à offir ce genre de services...seul capable de concurrencer le P2P illégal en redistribuant des revenus aux artistes.

Mais restons sur une comparaison simple d'un service de type location similaire à Ithèque pour situer de quoi nous parlons:

L'offre de MusicMe c'est, 1 million de titres, en téléchargement illimité pour 15 euros par mois. Cependant, là encore attention aux DRM cachés puisque les conditions générales précisent:

 

Les fichiers numériques transmis dans le cadre du Service musicMe « téléchargement illimité » peuvent, pendant la période d'Abonnement, être écoutés à volonté et téléchargés de manière provisoire sur le disque dur d'un ordinateur

 

Et l'offre d'Ithèque c'est : 140 000 titres mp3 annoncés, chronodégradables, non transférables et non copiables. (donc bourrés de DRM)

Rappelons également que ce type d'offre s'adressent à des publics jeunes, qui sont les premiers à télécharger sur les réseau P2P en masse et qui sont aussi les premiers à être au courant des possibilités offertes pour écouter de la musique...la question est : si nous nous situons volontairement sur ce marché, choisiront-ils en majorité ithèque? NON! (d'ailleurs le nombre d'adhérents est très faible même à Montpellier...)

On le voit : le marché évolue très très vite....Or, que se passe-t-il dans les bibliothèques? hé bien Ithèque continue tranquillement son petit bonhomme de chemin (cf la liste des adhérents en page d'accueil), comme en témoigne ce message de Biblio-fr, dans lequel la bibliothèque de Pessac offre une page de publicité gratuite, à la société Ithèque en accueillant en VIP son PDG...!

Sous prétexte de modernité: on dépense de l'argent public en essayant de reproduire mal dans les bibliothèques ce que font de mieux en mieux les entreprises à très grande échelle...

Que faire alors? ben c'est aussi que faut-il ne pas faire? Enfermer les bibliothèques dans un modèle propriétaire et une offre qui rencontre très peu de publics. Nuls doutes que les acteurs de ce marché, qui n'est pas du tout stable pour le grand public s'intéresseront aux bibliothèques lorsque ses modèles économiques seront plus sûrs. (nous ne sommes que des crottes de mouches sur ce marché mondialisé).

Quand aux alternatives, je ne les développe pas ici, elles commencent à poindre comme je l'avais relevé ici lors de la journée d'étude à Taverny.

 

Karim Debbah
Technologies de l'information
Service des bibliothèques
Université du Québec à Montréal
Tél. (514) 987-3000 poste 6301#
Fax.(514) 987-0285
Courriel: debbah.karim@uqam.ca

P Avant d'imprimer, pensez à l'environnement

 

 

image001.gif

GIF image