référence : http://listes.cru.fr/arc/webiblio-l/2008-01/msg00002.html
     Chronologie       
     Conversation       

RE: En guise de bonne année. Boulet, Mychelle



Je vais être irrévérentieuse là !, mais je ne peux pas m’en empêcher même si c’est Jorge Luis Borges que je reprend !

… justement, M.Borges vous avez 85 ans, mais tout mourant que vous êtes, qu’est ce qui vous retient de faire la barbote dans les flaques d’eau de ce printemps prématuré, d’assister au lever du jour dans votre chaise roulante sous les étoiles, de vous laisser barbouiller le visage de ces gros flocons obèses et gorgés d’eau …

Votre recette … elle est parfaite … peu importe l’âge et le temps qui reste … c’est MAINTENANT…

 

Bonne année,

 

Mychelle Boulet

Bibliothèque des sciences

UQAM

tél: (514)987-3000 ext. 3247

courriel: boulet.mychelle@uqam.ca


De : owner-webiblio-l@uqam.ca [mailto:owner-webiblio-l@uqam.ca] De la part de Debbah, Karim
Envoyé : 4 janvier 2008 16:30
À : WEBIBLIO
Objet : En guise de bonne année.

 

En guise de bonne année…

Bibliothèques et cie

ygigikguiug.jpg

En guise de bonne année, je voudrai vous livrer ce petit texte signé Jorge Luis Borges : (merci Tarik!)

«Si je pouvais vivre ma vie à nouveau, j’essaierais dans ma suivante de commettre davantage d’erreurs.

Je ne m’acharnerais pas à être tellement parfait ; je me détendrais davantage. Je serais plus simple que je ne l’ai été ; je prendrais très peu de choses vraiment au sérieux. Je serais moins propre. Je prendrais davantage de risques, entreprendrais plus de voyages, regarderais plus de couchers de soleil, escaladerais plus de montagnes, nagerais dans plus de rivières. Je rechercherais davantage d’endroits où je ne suis jamais allé, mangerais plus de glace et moins de haricots, aurais plus de problèmes réels et moins de problèmes imaginaires.

Je faisais partie de ces gens qui passent chaque instant de leur vie de manière réfléchie et utile. Bien sûr qu’il y avait aussi des moments pleins de joie ; mais si je pouvais retourner en arrière, j’essaierais de vivre uniquement de beaux moments. Car des fois que vous ne le sauriez pas : c’est de cela que la vie est faite : uniquement de moments ; ne perds pas le maintenant.

J’étais de ceux qui ne vont nulle part sans un thermomètre, une cruche d’eau chaude, un parapluie et un parachute. Si je pouvais vivre encore une fois, je voyagerais de façon plus insouciante. Si je pouvais vivre encore une fois, je commencerais à courir pieds nus dès le printemps, et je continuerais à courir ainsi jusqu’à la fin de l’automne. Je ferais plus de rondes sur le carrousel, contemplerais plus de couchers de soleil, jouerais plus souvent avec les enfants, si j’avais encore une fois la vie devant moi.

Mais vous voyez bien que j’ai 85 ans et que je suis mourant. »

Jorge Luis Borges

Comme on dit hein : Toute ressemblance…

Bonne année!

 

Karim Debbah
Technologies de l'information
Service des bibliothèques
Université du Québec à Montréal
Tél. (514) 987-3000 poste 6301#
Fax.(514) 987-0285
Courriel: debbah.karim@uqam.ca

P Avant d'imprimer, pensez à l'environnement

 

 

image002.jpg

JPEG image

image001.gif

GIF image