activités \ archives \ conférences
 

CONFÉRENCES


Dans le cadre du Cycle d'activités 2010-1011 sur les Espaces de dissensions civiles sous la direction de Domenic Beneventi et de Simon Harel, en collaboration avec la Série littéraire internationale Metropolis bleu, Mark Kingwell a présenté la conférence

Affiche : BCh

avec la participation de Sherry Simon (études françaises, université Concordia), Domenic Beneventi (CELAT à l'UQAM) et de Simon Harel (études littéraires, UQAM)

Dans le contexte de la série de conférences intitulée Espaces de dissensions civiles, le groupe de recherche Zones de tension à l'UQAM a accueilli Mark Kingwell, philosophe et professeur à l'université de Toronto, dont les domaines de recherche incluent la théorie sociale et politique ; la philosophie de l'art, l'architecture et le design, et la philosophie continentale du 20ème siècle. Monsieur Kingwell est l'auteur de 15 ouvrages, y compris Dreams of Millennium (1997) ; The World We Want (2000) ; Concrete Reveries (2008) ; et, avec Patrick Turmel, Rites of Way: The Politics and Poetics of Public Space (2009).

Vendredi 17 septembre 2010 à 13h
Amphithéâtre du Coeur des sciences, UQAM,
200 Sherbrooke-Ouest, Montréal

REVUE DE PRESSE


Dans le cadre de la deuxième série de conférences Sur la 417 organisée par l'Onoups et le CELAT autour du thème "géographie (et) politique", Simon Harel a donné une conférence intitulée Le claustrum dans l'oeuvre de Gérard Étienne

Pavillon Fauteux, FTX-316 (Université d'Ottawa), 57 rue Louis-Pasteur, Ottawa
Vendredi 12 février 2010, à 14 h

Résumé
À partir d'ouvrages peu connus, Le nègre crucifié et Un Ambassadeur macoute à Montréal de Gérard Étienne, j'ai tenté de décrire l'impact de la torture dont l'écrivain (et ses personnages) furent, à leur corps défendant (et l'on peut sans doute s'imaginer la violence que revêt cette expression), victimes. Ainsi, les aspects claustrophobes dans les romans de Gérard Étienne décrivent le monde-cauchemar d'espaces en perdition. Dans le cadre de cette conférence, j'ai fait appel à la psychanalyse qui est l'un de mes domaines de spécialisation. À première vue, la migration, un enjeu important de l'oeuvre de Gérard Étienne, peut être perçue comme l'expression de la faculté de déplacement du sujet dans le monde des signes. La mobilité psychique recoupe cependant d'autres enjeux, comme le montrent les travaux récents de René Kaës et de Janine Altounian qui mettent l'accent sur les phénomènes de résilience et de plasticité de l'appareil psychique. La notion de mobilité psychique suppose en effet que le sujet est en mesure de (re)composer avec succès au cours de l'existence les figures (souvent refoulées) de son être-au-monde, sa façon d'être présent à soi et aux autres dans l'espace personnel et social.


L’équipe Zones de tension et la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique (CEP) ont présenté une conférence de Pap NDiaye, maître de conférence d’histoire à l’École des Hautes Études en Sciences sociales, auteur de La condition noire (Gallimard, 2008).

Qu'est-ce qu'un artiste ou un intellectuel noir dans la société française ?

En présence du poète et essayiste Joël Des Rosiers

Mardi 16 février 2010, à 14h30, UQAM, local DC-2300 (279, rue Ste-Catherine Est, 2e étage)


Dans le cadre des activités et des conférences LE VIVRE-ENSEMBLE, le CELAT a présenté une grande conférence de Simon Harel (Études littéraires, UQAM) Le vivre ensemble à l'ère du conflit

Mardi 6 octobre 2009, de 11h à 13h
Université Laval
Pavillon Charles-de-Koninck, salle 5172


Conférence-causerie du CELAT à l’UQAM

 

Domenic Beneventi, stagiaire postdoctoral de l’équipe de recherche Zones de tension, a présenté une conférence intitulée « Errances urbaines : le sans-abri dans les littératures canadienne et québécoise ».

Jeudi, 1er octobre 2009, 12h30 - 14h00, UQAM, local DC-2300 (279, rue Ste-Catherine Est, 2e étage)


Cycle de conférences-projections-discussions - La Mobilité culturelle

Sous la direction de Simon Harel (Études littéraires et directeur intérimaire du CELAT, UQAM)
Organisation et présentation par Nellie Hogikyan (Chercheure postdoctorale, CELAT, UQAM)

Les conférences ont eu lieu au CELAT, UQAM, local DC-2300 (279, rue Ste-Catherine Est, 2e étage)

Nellie Hogikyan, le 15 janvier 2009, photo : © BCh
 

Simon Harel (Département d’études littéraires et CELAT, UQAM), « Mobilité culturelle et littérature ». 
Vendredi, 4 décembre 2009, 10h.

Simon Harel, le 4 décembre 2009, image numérique : © BCh

Anouk Bélanger (Département de sociologie, UQAM), « Le projet du Quartier des Spectacles : une mise en scène de la nouvelle économie culturelle ? ».
Vendredi, 27 novembre 2009, 10h.

Heike Härting (Département d’études anglaises, Université de Montréal), “Cultural Mobility and Diaspora: The Politics of Metaphor” (« Mobilité culturelle et diaspora : politique de la métaphore »).
Vendredi, 13 novembre 2009, 10h.

Heike Härting, le 13 novembre 2009, image numérique : © BCh

Will Straw (Département d'Histoire de l'art et des études en communication, McGill), "Montreal's Place Emilie Gamelin: Layered Meanings, Shifting Conflicts" (« La Place Émilie-Gamelin à Montréal : sens sous-jacents, conflits changeants »).
Vendredi, 23 octobre 2009, 10h.

Will Straw, le 23 octobre 2009, photo : © BCh

13 mars 2009 : Anita Aloisio (cinéaste, Montréal)
Projection de son documentaire Les enfants de la Loi 101.

13 février 2009 : Annie Roy, ATSA (Action terroriste socialement acceptable, Montréal)
Autour de leur événement État d’urgence.

Annie Roy, le 13 février 2009, photo : © BCh

29 janvier 2009 : Karen Spencer (artiste, Montréal)
Autour de son installation Porteur de rêves / Dream Listener / Portador de sueños.

15 janvier 2009 : Eric Roach Denis (cinéaste, Montréal)
Projection de son documentaire S.P.I.T. Squeegee Punks in Traffic.

Eric Roach Denis, le 15 janvier 2009, photo : © BCh

Série de conférences par Janine Altounian

(AIRCRIGE, France), du 3 au 7 mars, 2008, UQAM.

Organisée par Nellie Hogikyan (Chercheure postdoctorale, CELAT, UQAM) en collaboration avec Simon Harel (Études littéraires et CELAT, UQAM)

I. Dans le cadre des séminaires donnés par Simon Harel en Études littéraires :

A. « L'apprentissage de la langue du conflit à l’école de la république d’autrefois, en France », 3 mars 2008, pavillon Hubert-Aquin, UQAM.

B. « La transmission des mots absents dans la mélancolie des survivants », 6 mars 2008, pavillon Hubert-Aquin, UQAM.

II. Dans le cadre des journées d’études intitulées Le Père : diaspora, nation et transmission :

A. « La littérature comme sauvetage de la figure du père », 5 mars 2008, CELAT, UQAM.

Table ronde : Autour de La transmission de l’héritage traumatique, 7 mars 2008.

Avec Janine Altounian (AIRCRIGE, France), David Benhaïm (Société psychanalytique de Montréal), Claudie Gagné (Université Trent), Arpi Hamalian (Université Concordia), Simon Harel (CELAT, UQAM) et Nellie Hogikyan (CELAT, UQAM), 7 mars 2008, pavillon Hubert-Aquin, UQAM.

Affiche