Bienvenue à la méthodologie du travail intellectuel!

Développé d'abord pour les étudiantes et étudiants[1] du département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal, ce site est offert à tous les membres de la communauté universitaire, voire à la communauté francophone en général. Le site contient principalement deux éléments :

  • Un guide méthodologique systématique, organisé en fonction des étapes normales de production d'un travail intellectuel, et
  • Une collection de ressources méthodologiques de langue française (mais aussi de langue anglaise lorsque un équivalent francophone n'existe pas).

Nous vous invitons à explorer toutes les pages qu'il contient, à le consulter périodiquement sinon au besoin et peut-être même à en faire une lecture de chevet (dans la mesure où c'est possible de faire d'un site web un lecture de chevet!). Si vous identifiez des erreurs factuelles, des impropriétés, des fautes d'orthographe ou des coquilles, veuillez s'il-vous-plaît nous en faire part.

[1] Sur ce site, nous appliquons la politique de féminisation des textes suggérée par l'Université du Québec à Montréal. Pour consulter cette politique, veuillez vous référer à la page suivante : http://www.unites.uqam.ca/instances/guide/guide_feminisation.html#stratpr%E9s

:: Astuce!

La recherche documentaire

Déterminez votre stratégie de recherche documentaire (plan d'action).

Vaillancourt, L.; P. Snyder et A. Baril (2001). La méthodologie apprivoisée. Sherbrooke: GGC éditions, p. 33.

:: Définition

Texte dépendant

Texte dont la finalité est de promouvoir un autre texte — appelé ici “texte-objet” — et qui, en raison de cette finalité, ne possède ni sujet ni problématique propre; son sujet est ou bien le texte-objet, ou bien le sujet du texte-objet; ce qui tient lieu de problématique est l’accomplissement d’une action sur ou à propos du texte-objet, cette action étant de celles qui sont prévues par certains genres institutionnalisés: la description, l’évaluation, la promotion, le commentaire.

:: Métho-cognition

Comment savoir qu’on a appris quelque chose ?

Les connaissances ou souvenirs stockés en mémoire à long terme (MLT) peuvent durer toute une vie. Les connaissances ou souvenirs stockés en mémoire à court terme ne durent qu’au plus quelques secondes si un effort n’est pas fait pour se les rappeler (par exemple par répétition). Selon Atkinson il y a trois états possibles d’une connaissance : un état de non-acquisition; un état d’acquisition instable (stockage en MCT); un état d’acquisition stabilisé (stockage en MLT). Une expérience menée par cet auteur a montré que l’utilisation d’un programme qui choisit selon certains facteurs les items à réétudier optimisait l’efficacité des études. Il peut être difficile différencier une connaissance acquise de façon stable d’une connaissance acquise de façon instable. Peut-être que laisser passer un petit moment entre chaque période d’études permettrait de faciliter cette évaluation (en « vidant » la MCT) mais nous ne savons pas si cette hypothèse a été testée…

Reed, S.K. (1999). Cognition. Théories et applications. DeBoeck Université, Paris, Bruxelles.