Les différents types de productions écrites

Il y a en philosophie, comme dans bien d'autres disciplines universitaires, plusieurs genres littéraires distincts, chacun possédant ses propres règles pragmatiques (les règles qui concernent l'usage), formelles (les règles qui concernent la forme) et sémantiques (les règles qui concernent le contenu). Bien que dans le contexte universitaire, le genre littéraire soit souvent imposé par le cours, il est tout de même nécessaire de connaître les différences entre chacun. Nous présentons ici l'excellente recension élaborée par Louis Vaillancourt, Patrick Snyder et Audrey Baril, dans leur ouvrage La méthodologie apprivoisée (p. 88-92).

1. Les différents types de textes

Motifs favorisant la production d'un texte Types de textes pouvant être associés aux motifs donnés
Motifs personnels ou littéraires: Qu'il s'agisse d'ambitions personnelles ou littéraires, les textes appartenant à cette catégorie sont plus subjectifs. En fait, ils expriment des opinions, des idées, des émotions, des sentiments, des intuitions, des rêves, des fantaisies, etc., et ils ne répondent pas, pour la plupart, à des règles rigides, précises ou communes.
  • Journal intime, poème, chanson, correspondances diverses, pièce de théâtre, scénario de film, nouvelle, essai littéraire, roman, conte, histoire, récit, etc.
Motifs professionnels: Certains métiers nécessitent la production fréquente de textes (par exemple le métier de journaliste). D'autres professions, pour leur part, exigent une certaine maîtrise de plusieurs types de productions écrites, même si au premier regard elles semblent complètement détachées du domaine littéraire. Par exemple, les scientifiques, les médecins, les policiers et policières, etc., ont à produire divers rapports.
  • Rapport (technique, laboratoire, stage, recherche, etc.), lettre d'opinion et d'affaires, curriculum vitae, note de service, avis de convocation, chronique, éditorial, article, communiqué, etc.
Motifs scolaires: La formation universitaire (collégiale également) exige une certaine maîtrise des différents types de textes. La production d'un texte favorise également la compréhension et l'appropriation des notions théoriques exposées. Textes dépendants Textes indépendants

2. Les différents types de production écrites au niveau universitaire

Types de productions écrites Principaux points à retenir
Résumé, résumé synthèse ou résumé informatif: Ces trois appellations désignent le même type de production écrite. Le résumé est un texte suivi et logique, qui représente un condense, c'est-à-dire une contraction d un autre texte. Il s'agit d une production dépendante d'un autre texte. Le résumé permet de traduire, avec ses propres mots, la pensée d'un autre ou autrement dit, son point de vue (sa thèse), son argumentation générale et la conclusion à laquelle il parvient. Le résumé reproduit le plus fidèlement possible les idées et le style ainsi que l'ordre logique du texte travaillé. Il a essentiellement pour but de faire ressortir, à l'intérieur d'un espace assez restreint, l'essentiel de la pensée d'un auteur ou d'une auteure. Toutes les idées superflues ou secondaires et les détails sont laissés de côté. Par ailleurs, même s'il s'agit d'un texte dépendant, le résumé doit constituer une production " autonome " qui permet de saisir la problématique particulière dont il est question sans avoir à se référer au texte original. Enfin, le résume dit " synthèse " ou " informatif " ne comporte pas de critique, de réflexion personnelle ou de jugement.
  • est court (environ 10% du texte original)
  • est bref, clair, cohérent, structuré et enchaîné
  • répond aux questions relatives à la thèse, à l'argumentation, à la conclusion, etc., du texte étudié
  • comprend la référence bibliographique ainsi la situation de l'oeuvre et celle de l'auteur ou de l'auteure
  • est le plus fidèle possible à la pensée exprimée dans le texte ainsi qu'au ton, au style, etc.
  • ne contient ni interprétation, ni critique, ni jugement et ni commentaire
  • résume un texte dans ses propres mots
  • possède du sens de façon autonome, sans se référer nécessairement au texte original pour en avoir une compréhension suffisante
  • est représentatif de la structure du texte original
  • est synthétique, va directement à l'essentiel
  • décrit d'une manière condensée et abrégée l'ensemble du texte original
Résumé analytique ou résumé analyse: Ces deux appellations désignent le même type de production. Il s'agit d'un semblable au résumé synthèse ou informatif mais plus approfondi. En effet, le résumé analytique permet de rendre compte d'une analyse globale d'un texte. Celui-ci est décortiqué, disséqué et analysé afin d'en faire ressortir la structure et le plan de rédaction. Le respect de l'ordre logique et des divisions du texte occupe une place centrale dans ce genre de résumé. Il peut parfois être plus long que le simple résumé et ne comporte pas de critique ou de jugement.
  • se référer aux principaux points à retenir pour le résumé
  • comprend l'analyse et l'explication de la problématique, de l'hypothèse, des solutions et des applications concrètes et pratiques
  • comporte un approfondissement des éléments principaux du texte
  • permet de situer le cadre de référence dans le quel s'inscrit le texte
  • prête une attention particulière au plan de rédaction, aux divisions et à la structure globale du texte
  • possède parfois une longueur légèrement supérieure au simple résumé (synthèse ou informatif)
Résumé critique: Le résumé critique est un résumé synthèse ou informatif qui contient une critique. Une critique est un jugement, une opinion ou une évaluation d'un texte. Elle peut être positive ou négative, interne ou externe. La critique interne consiste en une évaluation des méthodes et des procédés employés par l'auteur ou l'auteure. Elle tient compte des composantes intérieures de l'œuvre telles que la cohérence, la logique, la pertinence de l'argumentation, etc. La critique externe se rapporte au contexte social, politique, scientifique, etc., de l'ouvrage. Elle confronte le texte analysé et résumé avec d'autres faits et d'autres thèses. La critique du résumé peut également être mixte, c'est-à-dire interne et externe, mais elle doit toujours être faite concernant l'argumentation d'un texte et non l'auteure ou l'auteur lui-même. Qu'elle soit positive ou négative, elle doit être respectueuse des auteurs ou auteures à qui elle s'adresse.
  • se référer aux principaux points à retenir pour le résumé (sauf pour le point concernant l'absence d'interprétation, de critique, de jugement et de commentaire)
  • contient une opinion, une critique, un jugement, etc.
  • propose une critique respectueuse de l'auteur ou de l'auteure
  • peut être une critique positive ou négative
  • peut être une critique interne, externe ou mixte
  • est une critique fondée et appuyée sur des arguments rigoureux et solides
  • contient les raisons qui motivent la critique
Compte rendu: En ce qui concerne le compte rendu, les opinions diffèrent énormément. Il est parfois considéré comme un résumé critique et parfois comme un résumé synthèse ou informatif, mais il s'agit toujours d'un résumé. En fait, un compte rendu " rend compte " d'un événement, d'une situation, d'un texte, etc. Il donne une explication et, par conséquent, est informatif. (Il faudrait vous renseigner sur ce que l'on attend exactement de vous si l'on vous demande de réaliser une telle production écrite.)
  • se référer aux principaux points à retenir pour le résumé et pour le résumé critique
Commentaire: Le commentaire, aussi appelé "commentaire de texte ", est présenté de façon continue, suivie et structurée et il répond âme question à propos d'un texte auquel il se réfère. À l'opposé du résumé, il s'articule autour d'une interrogation particulière ayant rapport avec le texte. Il s'agit donc du traitement d'une question. Il possède un aspect plus personnel et critique que le simple résumé. En d'autres mots, à partir d'une problématique empruntée au texte de référence, le commentaire traite d'une seule composante du thème général.
  • peut être court, standard ou long (une dizaine de pages)
  • est bref, synthétique, rigoureux et bien articulé
  • comprend une critique et une appréciation (évaluation) ou une réflexion personnelle
  • comprend la situation de l'oeuvre et de l'auteur ou de l'auteure
  • répond à une seule question
Recension des écrits: Ce type de production écrite n'est pas toujours construit sur le modèle d'un texte suivi. En fait, la classification des écrits peut être thématique, alphabétique, chronologique, etc. Il s'agit d'un texte qui résume d'autres textes sur un thème précis en montrant la problématique et les liens qu'ils possèdent en commun. Il s'agit donc d'un ensemble de résumés à propos du même sujet où les similitudes et les différences des textes sont exposées. Ce résumé individuel de chacun des textes peut être accompagné ou non d'une critique. La recension des écrits permet de faire le point sur un sujet donné et peut être utile avant d'entreprendre un travail de plus grande envergure.
  • classe les écrits selon un ordre thématique, alphabétique ou chronologique
  • résume plusieurs textes sur un sujet spécifique
  • explique les liens qui existent entre des textes portant sur un même thème ainsi que sur la problématique commune
  • peut contenir une critique des textes recensés et résumés
  • comprend les références bibliographiques complètes
  • permet de faire le point par rapport aux connaissances sur un thème dans un champ disciplinaire donné
Travail scientifique ou travail de recherche: Tout comme le commentaire, le travail scientifique traite d'une question particulière. La recension des écrits peut constituer le fondement d'un travail de recherche, puisque ce dernier consiste à recueillir une documentation pertinente sur un thème dans le but éventuel de faire évoluer la question sur le sujet (ce qui est le cas au 3e cycle). Il s'agit donc d'un texte suivi qui décrit, explique, analyse, etc., une situation, un phénomène, bref une problématique. Ce genre de travail permet d'approfondir ses connaissances sur un thème particulier et de clarifier ses idées afin de les communiquer par écrit. Le travail de recherche permet également de faire le point sur les connaissances relatives à un thème donné en présentant notamment les principales recherches et théories sur une problématique spécifique.
  • est clair, logique, cohérent et bien structuré
  • permet de faire le point par rapport aux connaissances sur un thème dans un champ disciplinaire donné
  • est sans critique et sans jugement personnel
  • permet parfois de dégager une hypothèse de travail pour une production ultérieure
  • fait une synthèse à propos d'une interrogation particulière
  • comporte une importante documentation
  • présente l'évolution d'une question et clarifie certains concepts sur un thème donné
Texte argumentatif: II s'agit d'une production écrite suivie qui argumente dans le but de défendre un point de vue spécifique, c'est-à-dire une thèse, en répondant à une interrogation philosophique ou scientifique. Le texte argumentatif cherche en quelque sorte à obtenir l'adhésion des lecteurs et lectrices et la question est traitée de manière rationnelle, logique et rigoureuse. Les arguments apportés doivent être véridiques, solides et sérieux. Le texte argumentatif procède à un examen complet des différentes objections qui pourraient lui être adressées et réfute ces dernières.
  • propose un développement structuré, solide, clair, logique, démonstratif, etc.
  • contient une thèse, c'est-à-dire une prise de position qui est défendue et rigoureusement appuyée
  • examine les objections et les réfutations
  • permet le traitement rationnel de l'information
  • s'articule autour d'une question de nature scientifique ou philosophique
Dissertation: II s'agit d'un texte suivi, composé d'un ensemble d'idées, d'opinions et de réflexions à propos d'une question sur un thème donné. La dissertation exige la conformité aux faits, la précision et l'honnêteté, puisqu'il y a une prise de position à défendre. La dissertation peut adopter tous les styles de plan de rédaction et permet de décrire, d'examiner, de comparer, etc., des faits entre eux. Elle possède des similitudes avec le texte argumentatif, mais elle est plus rigoureuse et élaborée. Il arrive que l'on distingue la dissertation narrative, de la dissertation argumentative, explicative ou critique.
  • s'applique à plusieurs types de plan
  • est structurée, solide, démonstrative, logique, etc.
  • contient une thèse, c'est-à-dire une prise de position qui est défendue et appuyée vigoureusement
  • examine les objections et les réfutations
  • propose un traitement honnête, précis et rationnel de l'information
  • s'articule autour d'une question et d'un sujet précis
  • permet la subjectivité à travers les critiques et la prise de position (thèse)
Essai: L'essai est un texte suivi qui possède un caractère provisoire, c'est-à-dire non définitif. Ce type de production écrite présente une vision engagée et originale sur un sujet. Il peut revêtir plusieurs formes et n'a pas de structure rigide à respecter. Bien que l'essai fasse place à la subjectivité, à l'intuition et à la créativité, il n'est pas pour autant moins pertinent (certaines études de cycles supérieurs exigent, pour l'obtention du grade, la réalisation d'un essai). En d'autres termes, l'essai représente une synthèse personnelle sur un thème donné qui s'articule autour d'une perspective principale basée sur une pensée personnelle. Ce type de texte est donc inventif et exploratoire, mais également rigoureusement rationnel.
  • ne comporte pas de structures fermes et rigides à respecter (plusieurs formes possibles)
  • présente une vision personnelle, synthétique, créative, originale, engagée, inventive, etc.
  • cherche à explorer un sujet de manière nouvelle
  • n'a rien à prouver et produit des résultats partiels ou provisoires
  • critique et interprète des faits à la lumière d'une préoccupation centrale
  • est pertinent, rigoureux et rationnel
Mémoire: II s'agit d'un travail de recherche de deuxième cycle (maîtrise) exhaustif et très élaboré, caractérisé par la pertinence de sa problématique et des renseignements recueillis. La manière dont est présentée l'information, l'hypothèse et la conclusion doit avoir un caractère distinctif et original.
  • bonne envergure (de 80 à 150 pages)
  • documentation abondante
  • texte structuré, logique, cohérent
  • pertinence du propos
  • originalité
  • se référer aux principaux points à retenir pour le travail scientifique
Thèse: La thèse, qui peut prendre la forme d'une dissertation ou d'un essai, est très exhaustive, élaborée, et elle contribue aux connaissances acquises dans un certain domaine d'études. Elle se démarque par son originalité et sa contribution personnelle dans un champ disciplinaire spécifique. L'information recueillie est dense et surtout bien articulée, structurée et sérieuse. La méthodologie employée doit être crédible et valable scientifiquement. Enfin, la thèse se réalise en fin d'études, soit au troisième cycle (doctorat).
  • travail long (de 200 à 500 pages)
  • documentation très abondante
  • texte structuré, logique, cohérent, crédible
  • pertinence du propos
  • originalité et contribution personnelle très importantes
  • rigueur méthodologique et scientifique
  • se référer aux principaux points à retenir pour la dissertation
Rapport: Le rapport est un texte informatif, suivi et rationnel qui a pour but d'éclairer, de clarifier, de préciser et d'expliquer certaines questions, situations précises ou événements factuels. Le rapport est habituellement empreint d'objectivité et de concision. Il est fréquemment utilisé dans l'univers professionnel : rapport de police, de psychologie, de médecine, de recherche, de spécialités diverses, de stage, etc. Il peut également contenir, dans certains cas, des impressions personnelles (dans le cadre d'un stage notamment), des critiques, des évaluations, des recommandations, etc., selon le milieu dans lequel il est réalisé.
  • permet d'éclairer et de clarifier des faits
  • se caractérise par sa clarté, sa brièveté, sa concision, son objectivité
  • est informatif et rationnel
  • s'applique souvent dans diverses professions
  • peut contenir, dans certains cas, des impressions, des évaluations, des recommandations, etc.

:: Astuce!

La recherche documentaire

Référez-vous aux dictionnaires généraux et spécialisés pour définir exactement les termes et les concepts à votre sujet.

Vaillancourt, L.; P. Snyder et A. Baril (2001). La méthodologie apprivoisée. Sherbrooke: GGC éditions, p. 33.

:: Définition

Recension (alias compte rendu)

Texte dépendant caractérisé par l'objectif de présenter un texte pour le bénéfice d'un lecteur. Cet objectif englobe à la fois celui de faire connaître le texte initial au moyen d’un texte plus court (le bénéfice pour le lecteur étant alors le gain de temps) et celui d'évaluer, expliquer, commenter, etc. le texte initial (le bénéfice pour le lecteur étant alors l'augmentation de la compréhensibilité du texte).

:: Métho-cognition

Comment savoir qu’on a appris quelque chose ?

Les connaissances ou souvenirs stockés en mémoire à long terme (MLT) peuvent durer toute une vie. Les connaissances ou souvenirs stockés en mémoire à court terme ne durent qu’au plus quelques secondes si un effort n’est pas fait pour se les rappeler (par exemple par répétition). Selon Atkinson il y a trois états possibles d’une connaissance : un état de non-acquisition; un état d’acquisition instable (stockage en MCT); un état d’acquisition stabilisé (stockage en MLT). Une expérience menée par cet auteur a montré que l’utilisation d’un programme qui choisit selon certains facteurs les items à réétudier optimisait l’efficacité des études. Il peut être difficile différencier une connaissance acquise de façon stable d’une connaissance acquise de façon instable. Peut-être que laisser passer un petit moment entre chaque période d’études permettrait de faciliter cette évaluation (en « vidant » la MCT) mais nous ne savons pas si cette hypothèse a été testée…

Reed, S.K. (1999). Cognition. Théories et applications. DeBoeck Université, Paris, Bruxelles.