Nicolaus Copernicus
Portraits

Ptolemy Ptolémée

Ptolemaeus

2nd Century A.D. - IIe siècle après J.C.


Galileo Galilei
Portraits

Iconography of Ptolemy's Portrait
Iconographie du portrait de Ptolémée

1632 Della Bella 

Stephano Della Bella (dates?), Detail of TOLOMY from Frontispiece of Galileo, Dialogo... sopra i due Massimi Sistemi del Mondo, Tolemaico, e Copernicano [Dialogue concerning the Two Chief World Systems, the Ptolemaic and the Copernican], Florence, 1632, engraving, dimensions unknown.

Signature: b.r. "Stefan Della Bella F". Inscription: upper cloth serving as a cartouche "Dialogo di Galileo Galilei I Linceo al Ser.mo del Ferd. II. Gran. Dvca di Toscana"; left person "ARIST"; middle person "TOLOMY"; coat of arms "PRIOR UT PRO"; right person "NIC. COPE".

Stephano Della Bella (dates ?), Détail de TOLOMY du Frontispiece de Galileo, Dialogo... sopra i due Massimi Sistemi del Mondo, Tolemaico, e Copernicano [Dialogue concernant les deux grands systèmes au monde, le ptolémaïque et le copernicien], Florence, 1632, gravure, dimensions inconnues.

Signature : b.d. « Stefan Della Bella F ». Inscription : en haut sur le tissu servant de cartouche « Dialogo di Galileo Galilei I Linceo al Ser.mo del Ferd. II. Gran. Dvca di Toscana » ; personne de gauche « ARIST » ; personne au centre « TOLOMY » ; armoiries « PRIOR UT PRO » ; personne de droite « NIC. COPE ».

À gauche, Artistote, vieux, barbu et chauve, s'appuie sur son baton. Il pointe l'index de la main droite vers Copernic vers lequel se porte également le mouvement de sa tête et de son regard. À ses pieds, la flèche pointant dans la même direction accentue le sens de cette attaque inquisitoire. Et pourtant Galilée dénonçait, à la suite de Simon Stevin, plusieurs des théories d'Aristote !

Copernic semble en position défensive, accueillant calmement cette attaque à laquelle il répondra modestement en levant la main droite. Il tient dans sa main gauche un modèle bi-dimensionnel de sa conception de l'univers héliocentrique. Son visage barbu s'éloigne ici considérablement de son portrait habituel, pourtant bien connu par la gravure à l'époque où Della Bella signe cette oeuvre.

Ptolémée, en retrait, écoute attentivement les arguments d'Aristote. Il semble jouer le rôle de modérateur dans les discussions sur son système cosmographique tel qu'illustré par la sphère armillaire qu'il tient de sa main droite et vers laquelle pointe timidement la main droite de Copernic. Ptolémée semble vouloir faire taire Copernic en posant sa main gauche sur le bras droit de celui-ci. Copernic semble même baisser pavillon en tenant bien bas dans sa main gauche la représentation de son système héliocentrique. Son attitude corporelle, épaules affaissées et ventre proéminant, dénote la fatigue et l'abandon alors que Ptolémée parait tout guilleret.

Le message de cette gravure semble donc indiquer que ce livre de Galilée s'attaquera davantage au système de Copernic qu'à celui de Ptolémée ! Était-ce par mesure de précaution face aux autorités religieuses, ou une tentative de séduction par une manipulation subliminale publicitaire ? Le système de Copernic serait alors loin d'être nouveau, puisque son portrait le montre bedonnant, avachi et vieillissant ! Ou bien serait-ce une savoureuse caricature ? Il est vrai que Copernic (1473-1543) était mort (à l'âge de 60 ans) depuis onze années lorsque naissait Galilée (1564-1642). Et en 1632, date de la publication de ce livre, ses théories avaient déjà presqu'un siècle derrière elles, soit l'âge approximatif des traits du personnage d'encre et de papier jouant ici le rôle de Copernic. Par contre, le personnage de Ptolémée porte plutôt bien son âge canonique de quatorze siècles...! Avec ses cinq siècles de moins qu'Aristote (~384 ~322), il paraît de surcroît plus jeune et vigoureux que Copernic  !

En fait, toute cette mise en scène fait penser à la Comedia dell'arte... Par ces subterfuges de mise en scène picturales ce subtil graveur illustre donc les non moins subtiles forces polémiques derrière les enjeux majeurs (scientifiques et religieux) confrontant les systèmes cosmographiques géocentriques et héliocentriques. Galilée abjurera d'ailleurs ses idées coperniciennes pour éviter la condamnation de l'église qui n'a été que très récemment désavouée, cinq siècles plus tard...! « Eppur', si muove ! » [Et pourtant, elle se meut ! ]

 

Collaboration from Anna Felicity FRIEDMAN

19 January 2001

Adler Planetarium & Astronomy Museum (Chicago) has a 1699 Latin edition of Galileo's Dialogo with a portrait of Ptolemy quite different than the 1632 edition which you already have included. It's illustrated in my (Stephenson and Bolt) new book, The Universe Unveiled, p. 125 (and unfortunately, it is mis-described as being the first Latin edition).

 

Collaboration de François-Marc Gagnon

J'imagine que le NIC. COPE que tu as déchiffré sur la robe du personnage de gauche veut dire NICOLAS COPERNICUS; la devise latine du blason à trois dauphins m'échappe mais je crois lire PRIOR UT PRO. Peut-être pour PRIOR UT PRODEO? J'avance le premier. Que des latinistes et des héraldistes me corrigent!

Ton analyse de l'image montre bien que le graveur a bien interprété l'ambiguité même du livre de Galilée. Il doit donc s'agir d'une édition du fameux Dialogo sopra i due Massimi Sistemi del Mondo, publié à Florence en 1632, dans lequel Galilée met en scène Simplicio, qui défend la conception artitotélo-ptoléméenne de l'univers; Sagredo, un jeune à l'esprit critique; et Salviati, le défenseur de la nouvelel astronomie. Galilée avait cru contenter les autorités ecclésiastiques en donnant la palme à Simplicio dans le débat. Le livre fut d'ailleurs publié avec leur imprimatur. Par contre la force des arguments de Salviati sautait tellement aux yeux que le Saint Office décida que Galilée avait outrepassé les limites qui lui avait été assignées par l'admonition de 1616. On le fit emprisonner et abjurer solennellement ses convictions coperniciennes devant la Sacré Congrégation. Galilée fut condamné à la prison à vie et confiné chez lui à Arceti. Je tire mes renseignements d'une humble source, Trevor I. Williams, A Biographical Dictionary of Scientists, A. and C. Black Ltd. Londres, 1969, p. 202.

 

Collaboration

FRIEDMAN Anna Felicity, Assistant Curator, History of Astronomy, Adler Planetarium & Astronomy Museum, 1300 South Lake Shore Drive, Chicago, IL 60605, 1 312 322-0527 phone, 1 312 341-9935 fax. Alternative email.
GAGNON François-Marc, professeur émérite, département d'histoire de l'art, Université de Montréal.

 

Web

Unilab, Was There a Scientific Revolution?, California Institute of Technology.
 
mise à jour le 28 janvier 2001

Nicolaus Copernicus
Portraits

Ptolemy Ptolémée

Ptolemaeus

2nd Century A.D. - IIe siècle après J.C.


Galileo Galilei
Portraits

Iconography of Ptolemy's Portrait
Iconographie du portrait de Ptolémée

web Robert DEROME